A common digital language to make life easier for producers, create cooperation and develop short food chains

Nos actualités

Merci aux 52 personnes inscrites et aux 38 personnes qui ont assisté à ce webinaire en live sur zoom et youtube !

L’enregistrement de ce webinaire est désormais disponible sur ce lien

Nous restons à votre disposition pour toute question sur hello@datafoodconsortium.org et pour ceux qui souhaiteraient nous suivre de loin, de près, ou embarquer dans l’aventure du DFC, vous pouvez nous faire part de vos besoins et envie sur ce lien !

A très vite !

L’équipe du DFC 

REPLAY WEBINAIRE

Le jeudi 14 avril 2022 de 11h à 13h, DATA FOOD CONSORTIUM et le RMT Alimentation Locale ont organisé un webinaire interactif et gratuit autour du langage numérique commun et open source développé par Data Food Consortium. 

L’occasion de (re)découvrir les dernières avancées du “commun numérique” Data Food Consortium (DFC) : un projet de recherche & développement numérique qui vise à décloisonner les outils numériques utilisés au sein des circuits courts afin de mutualiser les données et connecter acteurs et initiatives – pour le bénéfice des producteurs, des mangeurs, des plateformes numériques des circuits courts, des collectivités territoriales et de l’environnement (plus d’informations sur les enjeux numériques des circuits courts et la nécessité d’un langage numérique commun sont disponibles ci-dessous)

Ce webinaire s’est déroulé en 2 parties : 

  • Partie 1 (de 11h à 12h30) : 

Plongée dans le standard Data Food Consortium (DFC) avec Florence Amardeilh : revue du standard dans son ensemble ainsi que ses récentes évolutions, notamment sur la fiche produit. L’opportunité de comprendre à la fois les spécificités de ce langage numérique mais aussi ses liens avec d’autres standards internationaux. 

Pour illustrer les possibilités qu’ouvre ce standard, nous avons ensuite été initiés par Simon Louvet aux dernières avancées du prototype MonCataLog, axé sur le partage de catalogues produits entre plateformes et la mutualisation des flux logistiques. Nous avons également partagé les connexions entre ce prototype et notre ontologie.  

Une séance de questions réponses a permis aux participants d’interagir avec les intervenants. 

Cette première partie a accueilli tous les publics et particulièrement des personnes ou organisations impliquées dans les circuits courts (responsables et développeurs d’applications numériques agissant sur les circuits courts, porteurs de projets, acteurs des circuits courts, collectivités territoriales, chercheurs, organismes de formation etc) 

  • Partie 2 (de 12h30 à 13h) : Pour les développeurs de plateformes en circuits courts ou les plus techniciens d’entre vous, ce fut l’occasion de :
    • se familiariser avec l’outil créé (connecteur) créé par Maxime Lecoq pour accompagner leur prise en main du standard DFC et y connecter facilement votre plateforme
    • venir poser toutes leurs questions, voire contribuer ! 

Ce webinaire a été organisé grâce au soutien du Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, de la Région Ile de France, de l’ADEME, de la Fondation Daniel & Nina Carasso, et de la Mairie de Paris. Nous les remercions encore chaleureusement pour leur aide !

Enjeux numériques des circuits courts 

et nécessité d’un langage numérique commun

Les enjeux 

L’interopérabilité des plateformes numériques, c’est-à-dire leur capacité à communiquer entre elles, échanger des informations et les utiliser mutuellement, est dorénavant reconnue comme un enjeu fondamental et d’actualité pour les circuits courts. Elle concerne l’ensemble des acteurs de l’écosystème. 

Les circuits courts sont certes en plein essor et ses opérateurs ont dorénavant accès à un très grand nombre d’outils numériques. Mais ces outils communiquent difficilement entre eux car chacun utilise son propre logiciel, son propre langage. Au détriment des producteurs, aujourd’hui condamnés à gérer plusieurs catalogues non synchronisés et à réconcilier leurs stocks entre les plateformes de vente par exemple, entraînant pour eux de multiples saisies manuelles, loin des considérations de leur cœur de métier. Au détriment de tous, des acteurs privés comme des collectivités territoriales, car le manque de partage des données entre plateformes et acteurs empêche d’avoir une vision globale des commandes et des livraisons, de mutualiser les transports, provoquant un surplus de flux logistiques et d’émissions de gaz à effet de serre associées.

Davantage de coopération au niveau numérique est donc nécessaire pour accompagner le changement d’échelle des circuits courts, améliorer leur efficacité, leur empreinte environnementale et ouvrir la voie à plus d’innovations au bénéfice de tous.

Le langage numérique commun Data Food Consortium 

Pour répondre à ces enjeux, le projet porté par Data Food Consortium consiste à traduire sur le plan informatique une vision basée sur la coopération des acteurs des circuits-courts, sur la mise en synergie de leurs plateformes et sur la création d’un « Commun numérique » : en l’occurrence, un langage informatique, autrement dit un standard ouvert, coconstruit (en open source) et équitable (ne privilégiant pas un acteur des circuits courts sur un autre).

Ce langage numérique commun permet de mutualiser les données, de simplifier la vie des producteurs, de connecter les initiatives à une large échelle et de structurer l’ensemble de l’écosystème des circuits courts. 

Concrètement, ce langage est une description commune – sous formes d’ontologies métiers, produits et technique- de la production, de la distribution et des protocoles de partage des données que chaque plateforme numérique en circuits courts a besoin d’apprendre pour être en mesure de communiquer avec les autres.  

Pour vous immerger encore davantage dans les enjeux liés à l’interopérabilité et comprendre l’intérêt d’un standard ouvert, vous pouvez visionner ici l’enregistrement de notre précédent webinaire du 13 avril 2021 et accéder Ici, au support de présentation partagé lors de ce webinaire 

RESSOURCES (Pour aller plus loin)

C’est officiel : Data Food Consortium est dorénavant soutenu et financé par L’Ademe !

Nous sommes heureux de pouvoir compter en 2022 sur un nouveau soutien stratégique et financier de taille : celui de l’ADEME, dans le cadre de l’Appel à Communs Résilience Territoire, dont Data Food Consortium a été lauréat sur la session de Juillet 2021. 

Le rôle de cet Appel à Communs est de rassembler tous les acteurs volontaires pour produire des ressources ouvertes – les communs – et ainsi faire évoluer la résilience des territoires dans une logique d’adaptation aux changements climatiques par la création et le partage de ces communs.

L’ADEME considère qu’à l’ère du numérique, il est nécessaire de relier les acteurs de la résilience afin de construire ensemble des ressources communes : plateformes technologiques, données ouvertes, logiciels libres, connaissances, retours d’expérience, protocoles, territoires d’expérimentation…

Cet appel à communs a été initié, conçu, lancé et financé par l’ADEME et a pour objectif, dans un premier temps, de réunir une communauté autour du thème de la résilience des territoires. Il a ensuite pour vocation de s’étoffer au fil de la diffusion des travaux en cours par les acteurs impliqués sur ce thème via les outils collaboratifs, sur la base d’une définition co-construite de défis prioritaires. 

L’ADEME a décidé de soutenir Data Food Consortium dans le cadre de l’Appel à Communs Résilience Territoires car nous développons un commun numérique qui connecte les acteurs et les initiatives dans une logique de collaboration. Non seulement, la création de liens et de synergies rend les circuits courts plus performants et innovants sur le long terme. Mais elle est aussi fondamentale pour créer des mécanismes de solidarité et un langage commun très utiles pour échanger des informations, des données et assurer la résilience alimentaire d’un territoire en cas de crise. 

 

Webinaires en Avril 2021

Que vous ayez assisté ou non à nos webinaires du mois d’avril,

toutes les informations et liens utiles sont disponibles sur cette page 

Les 13 et 28 avril 2021, DATA FOOD CONSORTIUM et le RMT Alimentation Locale ont organisé, avec le soutien du Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, de la Région Ile de France, de la Fondation Daniel & Nina Carasso, et de la Fondation Macif, deux webinaires interactifs autour de la coopération et du partage des données entre acteurs des circuits courts.

L’opportunité pour tous de s’initier aux enjeux de l’interopérabilité entre plateformes de circuits courts et à l’intérêt d’un langage numérique commun et ouvert pour accompagner le changement d’échelle des circuits courts. La possibilité aussi de se plonger dans les dernières avancées du prototype MonCataLog développé par les équipes du Data Food Consortium et de venir poser toutes ses questions.

Nous avons pu constater un véritable engouement pour ce sujet numérique qui peut pourtant paraître ciblé et technique de prime abord, en témoignent le bon niveau de participation à ces webinaires, les retours très positifs et la diversité des participants*, la qualité des questions ainsi que les sollicitations reçues depuis ces webinaires.

* incluant des personnes issues de plateformes de vente ou de logistique, des collectifs et associations du monde des circuits courts, des collectivités territoriales, des chambres d’agriculture, cabinets de conseil etc

 

Retour sur les webinaires

 

WEBINAIRE DU 13 AVRIL 

 

Sujet : Enjeux de l’interopérabilité et de l’intérêt d’un standard ouvert

Intervenants : Clémentine Triballeau (Data Food Consortium), Myriam Bouré (Data Food Consortium, Groupe numérique du RMT Alimentation Locale), Simon Louvet (Assemblée Virtuelle, Data Food Consortium), Romain Pelletier (Socleo, Data Food Consortium)

Facilitatrice : Anne-Cécile Brit (RMT Alimentation Locale)

Ce webinaire, accessible à tous publics, a réuni 90 personnes en direct et permet de comprendre en quoi ces enjeux de mutualisation des données nous concernent tous en tant que citoyens-mangeurs, producteurs et organisateurs de circuits courts, plateformes de ventes et de logistique en circuits courts, chercheurs et collectivités territoriales. Une démonstration fonctionnelle du prototype MonCataLog est proposée en fin de webinaire.

Retrouvez ci-dessous ou sur le lien ici l’enregistrement de ce webinaire ! 

 

Le support de présentation est disponible ici.

 

WEBINAIRE DU 28 AVRIL 

 

Sujet : Démonstration du prototype MonCataLog développé par Data Food Consortium

Intervenants : Simon Louvet (Assemblée Virtuelle, Data Food Consortium), Romain Pelletier (Socleo, Data Food Consortium), Clémentine Triballeau (Data Food Consortium), Maxime Le Coq (Le Coq Libre, Data Food Consortium)

Facilitatrices : Rachel Arnould (Data Food Consortium, Coop Circuits), Anne-Cécile Brit (RMT Alimentation Locale)

Ce webinaire est destiné à des participants plus à l’aise avec une approche technique. Nous avons présenté à près de 60 personnes connectées en direct une démonstration approfondie du prototype MonCataLog et avons pris le temps d’un échange avec les participants.

Retrouvez ci-dessous ou sur le lien ici l’enregistrement de ce webinaire 

 

Le support de présentation est disponible ici